« La seule source qui ne tarit jamais est l’inspiration qui vient de la nature »

L’AROMATHERAPIE

 

Huile essentielle6Le mot AROMATHERAPIE vient du grec. Arôma : Odeur, Therapeia : Soins.

L’aromathérapie est une médecine naturelle qui utilise les extraits aromatiques des plantes à des fins thérapeutiques. Elle est une branche de la phytothérapie.

Elle permet le traitement, à titre préventif ou curatif, des maladies physiques et psychosomatiques. Ses atouts reposent sur le fait que son action est rapide et puissante.

L’huile essentielle (HE) utilisée en aromathérapie est obtenue par la distillation à la vapeur d’eau,  percolation ou encore hydro distillation de la partie odoriférante des plantes ou des arbres aromatiques. Elle est un extrait pur et naturel qui ne contient pas de corps gras mais qui est très odorant.

Suivant la situation géographique, le mode de culture, le stade de développement botanique, l’organe distillé, une même plante peut donner plusieurs huiles essentielles différentes, aux options thérapeutiques différentes. Lavande

En aromathérapie, nous utilisons les huiles essentielles mais nous pouvons également employer les hydrolats aromatiques (HA) ou les huiles végétales (HV).

Un hydrolat aromatique est une eau aromatique. Il s’agit de l’eau distillée séparée des huiles essentielles à la sortie de l’alambic lors de l’extraction des huiles essentielles. A la différence des huiles essentielles, les hydrolats sont doux et ne comportent pas de contre-indications. L’action thérapeutique est plus faible.

Une huile végétale est un corps gras extrait d’une plante oléagineuse, c’est-à-dire une plante dont les graines, noix ou fruits contiennent des acides gras (95 à 98% de glycérides). En aromathérapie, elles sont souvent utilisées à la fois pour diluer les huiles essentielles mais aussi pour apporter leurs propres vertus (nourrissantes, anti-âges, régulatrices, réparatrices…).

Avertissement : L’aromathérapie ne se substitue en aucun cas à un suivi ou un traitement médical, et ne permet en aucun cas d’établir un diagnostic ou de modifier une prescription médicale. En revanche, l’aromathérapie est un excellent complément à la médecine traditionnelle, elle lui apporte une aide très efficace.

LES BIENFAITS

Les huiles essentielles ont une action rapide et puissante. Leurs multiples propriétés permettent d’agir sur l’ensemble des systèmes du corps humains en un temps minime (système des sens, nerveux, cardiovasculaire, musculaire, reproducteur, urinaire, digestif, respiratoire, endocrinien, lymphatique).

En aromathérapie thérapeutique, il est conseillé de toujours utiliser des huiles essentielles de haute qualité, certifiées biologiques, possédant une certification botanique, précisant l’origine et l’organe distillé ainsi que le chémotype.

Propriétés : (Liste non exhaustive)

Anti-inflammatoire

Cicatrisante

Antivirale

Antibactérien

Antiseptique

Antiparasitaire

Anti-infectieuse

Antalgique

Apaisante

Drainante

Antidépressive

Antifongique

Antirhumatismale

Décongestionnante

Expectorante

Mucolytique

Relaxante

Etc …

Tonique (cérébrale, digestif, circulatoire, lymphatique, utérin …)

Indications : (Liste non exhaustive)

Anxiété

Insomnie

Fatigue nerveuse

Bouffée de chaleur

Infections ORL

Rhumatisme

Arthrite, arthrose

Migraine

Cellulite

Constipation, diarrhée

Diabète

Infections urinaires

Nausée, vomissement

Ménopause

Eczéma, psoriasis

Etc …

 LES CONTRES-INDICATIONS

Les huiles essentielles de par leur grande complexité moléculaire et leur action puissante doivent toujours être utilisées avec précaution.

L’aromathérapie est une médecine naturel, mais « NATUREL», ne signifie pas « sans danger ».

Elles sont contre-indiquées aux :

Personnes épileptiques
Enfants de – 7 ans
Femmes enceintes ou allaitantes

Précautions d’emploi :

Toujours faire un test d’allergie (une réaction est toujours possible).
Les huiles essentielles ne doivent jamais être ajoutées directement dans l’eau tel quel car elles resteront en surface. Il ne faut donc jamais les ajouter directement dans l’eau du bain, ni dans un verre d’eau et encore moins directement dans votre tisane et/ou thé. Seule exception : les inhalations de vapeur d’eau bouillante avec quelques gouttes d’huiles essentielles pour décongestionner le nez.
Ne pas utiliser les huiles essentielles pures dans le nez, les oreilles, les yeux, les muqueuses, les zones ano-génitales.
 Attention aux huiles essentielles photosensibilisantes et dermaucaustiques.
Eviter les surdoses. Respecter bien les posologies.
Manipuler les huiles essentielles avec précaution et toujours bien se laver les mains après leur utilisation.
En cas de projection dans les yeux, ne nettoyer surtout pas avec de l’eau mais utiliser une huile végétale qui va diluer l’huile essentielle.
Ne pas laisser les flacons d’huiles essentielles à la portée des enfants.


Les huiles essentielles ainsi que les huiles végétales doivent être conservées dans des flacons teintés et opaques, à l’abri de la lumière et de la chaleur, dans une pièce fraîche.

Pour une utilisation sans danger de l’aromathérapie et des huiles essentielles !

Une question ? Contactez-moi !

Contacter le centre antipoison le plus proche de chez vous, si un accident est constaté avec des huiles essentielles.

Centre Antipoison Lyon 04.72.11.69.11